Les difficultés de l’expatriation

Partir pour un pays étranger et s’y installer ne sont pas toujours chose facile. Les difficultés de l’expatriation sont nombreuses, contrairement à ce que beaucoup de personnes pourraient penser. En effet, durant tout leur séjour en terre étrangère, les expatriés sont confrontés à des problèmes quotidiens, auxquels ils doivent pourtant trouver solution.

Ces difficultés sont diverses. Elles sont aussi bien d’ordre matériel que psychologique. Dans cet article, nous vous proposons d’aller à la découverte des problèmes les plus fréquents que rencontrent les expatriés.

La distance avec ses proches

L’une des toutes premières difficultés de l’expatriation est la distance physique que cause le départ. Il est certes vrai que l’on se prépare à cette éventualité, au fait que les amis et les proches nous manqueraient énormément. Mais une fois loin d’eux, ce sentiment de manque pèse bien plus que l’on ne l’aurait l’imaginer.

Certaines personnes essayent de garder les liens, en rentrant en contact périodiquement avec leurs proches. Mais lorsque le séjour à l’étranger est prolongé ou qu’il est définitif, notre cercle d’amis commence inéluctablement par se rétrécir. La raison en est simple : il est impossible de garder les liens de départ avec tous vos amis, même lorsque vous le désirez ardemment. Une nouvelle vie commence à l’étranger et vous devez l’accepter.

Pour autant, avec l'évolution des technologies, les outils ne manquent pas pour garder contact avec ses amis. Faire un groupe WhatsApp dans lequel vous regrouper vos amis pour partager les moments forts ne votre nouvelle vie, mais également les leurs. Les appels visio sont également un bon moyen de garder contact avec sa famille.

La solitude, une difficulté de l'expatriation

Loin de sa famille, la solitude devient le deuxième problème dans la liste des difficultés de l’expatriation. Dans un pays étranger où il y a d’énormes différences culturelles entre vous et les habitants, se faire de nouveaux amis et s’intégrer à la population n’est toujours pas une tâche facile.

L’expatrié se sentira alors seul et courra sans le savoir à une dépression. C’est pourquoi, il doit abandonner tout sentiment de fierté et aller à la rencontre des populations locales.

Pour faciliter son intégration et se faire de nouveaux amis, il est recommandé de passer son temps libre à s’intéresser aux activités qui ont lieu autour de soi. Les plus fréquentes sont le sport, les associations caritatives, les arts, les blogs locaux, etc.

Bien évidemment, si vous êtes partis à deux (ou plus), ce sentiment vous concerne moins.

Les différences culturelles

S’expatrier, c’est aller à la découverte d’un pays qui ne partage pas les mêmes réalités culturelles que le nôtre. Cette immersion culturelle sera la cause d’un sentiment de gêne, de malaise et d’incommodité. C’est d’ailleurs l’une des difficultés de l’expatriation qui peut mettre un terme à un séjour.

Alors, il est recommandé de prendre des mesures pour éviter que pareille situation ne survienne. L’expatrié doit comprendre qu’un fait jugé inadmissible dans son pays, peut être une norme sur sa terre d’accueil. En l’acceptant, il sera donc en mesure de faire preuve de tolérance et d’ouverture d’esprit. Ces deux qualités étant nécessaires s’il expert se faire accepter à son tour par la population.

Attention, pour certains, le changement de pays et de culture peut aussi être une vraie révélation. Vous avez normalement préparer votre départ, que ce soit pour le travail ou pour le loisir, vous savez donc où vous mettez les pieds. Votre choix a dû prendre en compte la culture du pays.

Les difficultés linguistiques

Apprendre une nouvelle langue est l’une des nombreuses difficultés de l’expatriation. En effet, si la personne qui désire partir habiter un autre pays ne maîtrise pas les bases de la langue du pays d’accueil, il aura du mal à se faire comprendre. Cette situation n’est cependant pas éternelle, puisqu’avec un peu d’effort, l’expatrié peut maîtriser la langue avec le temps.

Le réel problème que cause la différence linguistique réside dans le fait que l’émigré ne parvient pas à être lui-même, à exprimer totalement sa personnalité. Si les mots sont le reflet de la pensée, l’expatrié est bien limité dans son vocabulaire. De fait, il ne meublera ses conversations avec les personnes qui l’entourent, qu’à travers de vagues sourires. De même, dans les conversations de groupe, il se sentira un peu à l’écart, étant dans l’incapacité de pouvoir les suivre efficacement.

Mais comme le dit le proverbe, "c'est en forgeant que l'on devient forgeron". Aussi, avec la pratique et le temps, vous serez de plus en plus à l'aise avec votre nouvelle langue.

Le coût de la vie et la santé autres difficultés de l'expatriation

Pour beaucoup de personnes qui veulent s’expatrier, le coût de la vie devrait être moindre à l’étranger. Ce n’est certes pas faux, mais il existe plusieurs destinations où vivre demande énormément de moyens. Un choix judicieux de son pays d’accueil s’avère alors nécessaire pour couler de beaux jours, à l’abri de difficultés financières.

L’expatrié peut aussi essayer de réduire ses dépenses, tout en menant une vie confortable, digne d’une personne de son rang. Il s’agit entre autres de prendre un logement modeste mais commode, de prioriser le plus souvent les transports en commun et d’éviter les achats qui n’ont aucune utilité.

L’une des dernières difficultés de l’expatriation est liée à la santé. Bien souvent, le candidat à l’immigration minimise les risques de maladie et d’accident. Aussi, ne prend-il pas la peine de se renseigner pour savoir si sa terre d’accueil dispose de médecins qualifiés pouvant administrer les meilleurs soins. Ce sont des erreurs qu’il faut absolument éviter si l’on désire passer d’agréables moments à l’étranger.

Vous avez rencontré des difficultés lors de votre expatriation, n'hésitez pas à partager votre expérience.